Accueil

Jean-Yves Bonnet : maître écuyer, homme de cheval

Nom du bloc : bloc82

Un Maître Ecuyer

Dans une équitation de tradition française, Jean-Yves Bonnet présente ses arabes-andalous en Haute-Ecole.

Cet écuyer français, ancien élève de Saumur, perpétue l'art de l'équitation tel qu'il fut pratiqué à l'époque de son apogée. Conservant les principes d'éducation anciens tels que les longues rênes, le tandem et le dressage en dextre, il est de ceux qui maintiennent l'héritage prestigieux de notre tradition équestre.

Educateur de chevaux plutôt que dresseur, il cultive avant tout la confiance et l'expression dans la joie de ses chevaux. Profane ou spécialiste, on est frappé par leur gaieté et l'absence de contrainte de cette équitation courtoise et savante qui est la marque de l'école d'équitation de Salmiech. 

La Haute-école, c'est le cheval embelli et sublimé dans les attitudes les plus nobles qu'il prends en liberté pour dire la joie, le désir, le défi.

Faite de légèreté et d'intelligence avec le cheval, la Haute Ecole est la quête de l'harmonie, du cheval complice, heureux et fier de s'exprimer.

(Texte d'Hélène Collonges) 

 

Nom du bloc : bloc105

Sur les chemins du Maître écuyer....

Jean-Yves Bonnet est né à Salmiech dans l'Aveyron.

C'est une de ses figures les plus marquantes, un pionnier de l'équitation moderne. Les relations entre l'homme et le cheval telles qu'elles ont été récemment présentées par le film Danse avec lui (2006), il les avait déjà définies et les mettait en pratique dès les années soixante.

 

jeanyvesbonnet-2007

 Pour Jean-Yves Bonnet, l'équitation n'a pas une mais plusieurs facettes : randonnée, endurance, voltige, tauromachie, chevalerie, haute école.

 

Son parcours est éloquent :

 

- il fut l'un des premiers civils à être admis à l'Ecole nationale d'équitation de Saumur, établissant ainsi des rapports privilégiés avec le Cadre Noir. Pendant vingt ans il anima le carousel de Saumur, et le Cadre Noir vint se perfectionner en voltige à Salmiech. Il est aujourd'hui délégué des amis du Cadre Noir pour Midi-Pyrénées.

 

- il est aussi l'un des fondateurs du tourisme équestre. C'est à la suite d'un séminaire à Rodez qu'ont été nommé les vingt maîtres randonneurs qui ont fondé l'ANTE (Association Nationale du Tourisme Equestre), ce qu'ils scellèrent par une randonnée Salmiech-Peyrebrune. Il a participé à de nombreuses randonnées, parfois à trois comme pour le centenaire de Monaco (du chateau d'Ause à Monaco), ou parmi les gitans lors de leur pélerinage aux Saintes Marie de la Mer, préfigurant ce qui deviendrait un jour la Route du sel. Il fit également découvrir le Levezou en diligence,

 

- il fut également un précurseur dans le domaine de la voltige : c'est à Salmiech que se tint la première épreuve de voltige en ligne. C'est là également qu'eut lieu, dans un autre domaine, le premier concours d'attelage du département,

 

- il est aussi le père de l'endurance équestre. Pour le bimillénaire de Rodez, on recherchait une épreuve équestre qui sortait de l'ordinaire. C'est au directeur des Haras de l'époque, Monsieur de Montal, qu'il suggéra l'idée d'une épreuve d'endurance. Ce furent les 70 km de Rodez, première course d'endurance en France.

 

- Jean-Yves Bonnet mit sa science équestre et ses chevaux au service du cinéma et de la télévision, participant à de nombreux tournages, de Thibaut des croisades et La grande chasse, pour la télévision, à L'amour conjugal avec Sami Frey, Colinot trousse chemise avec Brigitte Bardot ou encore les deux Fanfan la Tulipe avec Gérard Philippe et Vincent Pérez au cinéma. Il mit également à cheval de nombreuses personnalités du spectacle comme Michel Serrault, Gérard Klein ou Jeane Manson,

 

- lorsqu'il se lança dans la présentation équestre, il était seul car à l'exception du spectacle annuel présenté par l'Ecole espagnole de Vienne et le Cadre Noir de Saumur, cela n'existait pas. Il créa et anima les premiers spectacles de chevalerie à Cordes ou Carcassonne. Ses spectacles relèvent d'une double envie de communiquer avec le public : "Il s'agit de poétises le cheval, de donner envie de communiquer, parler, vivre avec le cheval." confie-t-il, tout en mettant en relief l'histoire d'une région. Il fut également "Rejon d'or" en 1974, à Millau, pour sa prestation tauromachique à cheval sans mise à mort (les taureaux font également partie de son univers). Et la même année, au salon du cheval, il reçut "le premier prix international de présentation en main" et "le premier prix du plus beau cheval de plaisir monté" avec son cheval Favori.

 

- préserver les chemins de l'histoire, écouter le silence, revoir les vestiges anciens, c'est là également son but. C'est dans cette optique qu'il fonda l'association des Chevaliers de Peyrebrune et celle de la Route du Sel, dans la recherche d'un même idéal, d'une même quête, celle de la communion avec le cheval, la sauvegarde des espaces naturels, de la protection de la faune et de l'histoire de l'Aveyron.

 

Toute la démarche et la vie de Jean-Yves Bonnet tendent à privilégier et à faire connaître l'équitation telle qu'il l'a définie : aimer et faire comprendre le cheval.

 

(rédigé par V. Bauer)


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nom du bloc : bloc65

Jean-Yves Bonnet

Jean-Yves Bonnet

Jean-Yves BonnetLe monument de SalmiechLa route du selL'aveyronnais préféréLe Lévézou et ses pistes pour randonner à cheval

 

 
Capueval

Emmanuel Lacheret - Ecole d'équitation - 12120 Salmiech - Tél. 06 62 55 50 61 - contact@capueval.com - Mentions légales